Viscères de Mo Hayder

Publié le par JaneM

C'est une chose de vider un animal mort, c'en est une autre d'éventrer un être humain.
- Oui, il faut avoir des tripes, je suppose.

Viscères de Mo Hayder

Voilà, j'ai fini de lire le dernier roman en date de Mo Hayder: Viscères. Les aventures de Jack Caffery continuent et nous mènent une fois de plus dans les plus sombres recoins de l'âme humaine.

L'histoire: Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd’hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n’ont pas oublié cette découverte macabre, l’histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur.

En grand peintre de l’angoisse, Mo Hayder nous livre une série de tableaux sanglants, dans lesquels le commissaire Jack Caffery, toujours hanté par la disparition de son jeune frère, est plus vulnérable que jamais.

Comme souvent avec Mo Hayder, deux "tableaux", points de vue, se détachent dans le roman: Jack Caffery et le tueur ou les victimes. Ici, on débute l'histoire avec la famille Anchor-Ferrers, sur plusieurs chapitres, avant de rencontrer l'inspecteur qui va se retrouver au coeur de l'affaire par un moyen détourné et non pas pour une enquête officielle. Toujours perturbé par la disparition de son  frère Ewan, il mène cette enquête pour avoir le fin mot de l'histoire et savoir peut-être où son frère est enterré. Si vous avez lu, comme moi, L'homme du soir, alors pas besoin pour vous d'en savoir plus. En revanche Jack Caffery lui n'a jamais su. Il va donc, à la demande du Marcheur (personnage désormais bien connu des fidèles de Mo Hayder), mener une enquête pour retrouver les maîtres d'une petite chienne perdue. Cette affaire va le mener (et nous avec) sur les traces d'un massacre, d'un tueur. Comme toujours avec Mo Hayder, on fait un tour chez les psychopates, on visite le musée de l'horreur en imaginant les meurtres horribles perpétrés par des personnages tout aussi horribles et tordus. Le suspense est bien présent, le roman se lit rapidement grâce à une écriture fluide et les bons rebondissements aux bons moments. Petite déception toutefois, j'ai très vite soupçonné le "coupable", ce qui ne m'a pas empêché d'être surprise sur la fin quand même. Mo Hayder signe une nouvelle fois un thriller violent et dérangeant mais remarquable. A lire, pour les amateurs du genre (âme sensible s'abstenir).

Publié dans Livres, Polars, Thrillers, Enquête

Commenter cet article

Bernieshoot 22/04/2015 19:27

je suis un amateur du genre et ta chronique me donne envie de l'ajouter à ma PAL
merci d'avoir contribuer à la communauté Livres Ô Blogs

JaneM 22/04/2015 21:02

Merci :-) . Livres Ô Blogs est une belle communauté, ça me fait plaisir d'y participer. N'hésite pas avec Viscères c'est un bon thriller et si tu le lis j'aimerais avoir ton avis.