Criminal Loft, Armelle Carbonel

Publié le par JaneM

Criminal Loft, Armelle Carbonel

Criminal Loft est l'un des meilleurs thrillers qu'il m'a été donné de lire ces derniers temps. Armelle Carbonel nous livre un roman noir hors-pair.

L'histoire: Sanatorium de Waverly Hills. Six hommes et deux femmes, reconnus coupables par la justice américaine et enfermés dans le couloir de la mort.Huit candidats sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé.Chacun d'eux devra vous convaincre qu'il mérite de vivre.

Des personnages tous plus sombres les uns que les autres, avec des histoires sordides et qui vont, à leur tour, vivre une histoire sordide, une histoire de télé-réalité. Armelle Carbonel fouille son imagination et nous offre sur un plateau l'esprit tortueux d'un sociopathe condamné à mort. On suit le déroulement de cette nouvelle émission consistant à sauver un condamné à mort de la dernière danse et à le remettre en liberté. La TV réalité poussée à son paroxysme. Mais notre regard n'est pas extérieur puisqu'on voit à travers les yeux de John T l'un des huit candidats, jouant sa dernière carte sortie de prison. Pas de sentiments dans son esprit, pas d'apitoiement, une critique acerbe des reality show qui vont toujours plus loin pour l'audience. L'écriture parfaite d'Armelle Carbonel ne faillit pas, elle nous entraîne toujours plus profondément dans les méandres de l'esprit malade de John T mais aussi dans la folie froide et sanguinaire des assassins qui l'entourent dans ce jeu mortel. Cette folie si semblable à celle de ce producteur de l'ombre, des ces présentateurs au sourire ultra-bright, de ces matons entourant nos condamnés et que rien n'arrêtera pour faire grimper l'audimat. On dévore ce livre comme Hannibal Lecter déguste un foie aux fèves; accompagné d'un bon chianti. A la lueur de la lampe de chevet, les nuits ne seront plus jamais tranquilles car ne sommes-nous pas tous des sociopathes en devenir ?

Publié dans Livres, Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article