Dark Shadows

Publié le par JaneM

Dark-Shadows-Affiche-US.jpg

Déception est le mot qui me vient en premier pour parler du film de Tim Burton Dark Shadows (2012). Grande fan de Tim Burton je n'ai pas retrouvé dans ce film la "magie" que j'ai pu rencontrer dans d'autres. Des points positifs sont toutefois bien présents et permettent de suivre le film jusqu'au bout.  Johnny Depp d'abord, toujours excellent et acteur fétiche de Tim Burton; on suit ce film principalement pour son personnage: vampire plus proche de Nosferatu que du vampire brillant de Twilight, doigts crochus et yeux très sombres.

Certains plans, ensuite, nous plongent directement dans cet univers burtonnien bien marqué (le Cap de la Veuve surtout) et nous rappelle (heureusement!) que nous sommes bien dans un film de Tim Burton.

Cap-de-la-Veuve-copie-1.PNG

Au final, on a bien le fantastique et le côté sombre mais il nous manque l'aspect coloré que revêtent si bien les films burtonniens (Edward aux Mains d'argent et son lotissement pastel, la chocolaterie si gourmande et kitsh de Willy Wonka...). Pourtant le personnage se réveille dans les années 1970 et la bande-annonce laissait penser que les couleurs pop et flash des seventies viendrait coloré ce film (les affiches des personnages aussi d'ailleurs).

dark-shadows-affiche-personnages.jpeg

Puis vient le tour des personnages qui manquent de mordant (excepté Barnabas le Vampire bien entendu!), fades et beaucoup trop secondaires pour certains (Chloé Moretz, incarnant la jeune Caroline, semble toujours joué le même personnage quelque soit le film!), le docteur Hoffman (Helena Bonham Carter) n'apporte pas grand-chose à l'intrigue.... Certains personnages auraient mérité d'être plus développés, tout va trop vite et des flashbacks interviennent de manière impromptue en cassant le rythme de l'histoire.

Le mot de la fin: à voir une fois pas plus!

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article