La Dame en Noir

Publié le par JaneM

"Dans un monde qui est bien le nôtre, celui que nous connaissons, sans diable,sylphides, ni vampires, se produit un événement qui ne peut s'expliquer par les lois de ce même monde familier. Celui qui perçoit l'événement doit opter pour l'une des deux solutions possibles: ou bien il s'agit d'une illusion des sens, ou bien l'événement a véritablement eu lieu..."

La-Dame-en-Noir-Affiche-France

La définition du fantastique de Todorov peut s'appliquer à ce film 100% fantastique: Arthur Kipps, jeune notaire à Londres, obligé de se rendre dans le petit village de Crythin Gifford pour régler la succession d'une cliente devra faire ce choix.

Tous les ingrédients sont réunis pour distiller une subtile dose d'angoisse au spectateur. Le cadre d'abord: un petit village anglais aux habitants intriguants et au climat brumeux, pluvieux et donc sombre.

Le personnage principal ensuite: désemparé et aux prises avec un deuil qui n'en finit plus, il y a du Edgar Allan Poe dans ce personnage sombre et mélancolique.

L'ambiance enfin: grand manoir isolé et abandonné, morts tragiques d'enfants et apparitions furtives vont ponctuer ce film sans jamais tomber dans un trop plein. James Watkins,le  réalisateur, parvient ainsi à créer une atmosphère inquiétante.

Un dernier point: en confiant le rôle d'Arthur Kipps, jeune père de famille veuf, à Daniel Radcliffe, James Watkins prenait un risque: celui de l'association du jeune acteur avec son unique rôle au cinéma Harry Potter. Même si on ne peut s'empêcher de faire le lien lors des premières minutes du film, Harry Potter laisse peu à peu place à Arthur Kipps et derrière à Daniel Radcliffe.

Voici donc un bon film fantastique à "déguster" un soir de préférence pour se mettre dans l'ambiance à 100%!

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article