Ô Verlaine!

Publié le par JaneM

Quand Jean Teulé nous raconte les poètes on les découvre ou redécouvre d'une manière différente.

O-Verlaine.jpg

J'ai lu récemment Ô Verlaine! et ai retrouvé avec plaisir certains vers de ce grand poète si connu aujourd'hui.

Jean Teulé nous conte la fin de sa vie dans la misère et la maladie mais entouré d'amis fidèles. Il nous décrit le succès qui commence alors à entourer Verlaine parmi la jeunesse du Quartier Latin.

Mais il nous raconte cette fin de vie aussi extravagante que le grand poète lui-même à travers le regard d'un jeune paysan de Béziers monté à Paris uniquement pour rencontrer Verlaine dont il dévore, littéralement, les livres.

 

On retrouve le mordant et l'humour noir de Teulé mais aussi sa passion pour ces poètes voyous, meurtris par la vie à l'instar de François Villon ou de Rimbaud. Son récit est parsemé de poèmes et de vers de Paul Verlaine et son roman devient alors lui aussi poésie.

 

Un jour Teulé sera peut-être lui même raconté par un de ses lecteurs passionnés comme lui sait si bien le faire de ses idoles poétiques! (cf Je, François Villon, ou plus original et pas directement sur le poète Rainbow pour Rimbaud)

Publié dans Livres, Jean Teulé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wal 17/09/2012 08:58


L'écriture de Teulé fait mouche comme à son habitude !


C'est caustique à souhait sur fond de folie et d'abus d'absinthe. Un portrait un peu cauchemardesque de Paris et de ses habitants...


Quel talent !

JaneM 17/09/2012 16:43



Le Paris du XIXème siècle côté "bas-fond". J'ai aussi découvert là un autre aspect du grand Verlaine!